septembre 2, 2017

35 ans…

Par Charlie
Aujourd’hui, j’ai déjà 35 ans… Voilà une des premières raisons qui font du mois de septembre un moment si spécial pour moi ! Et cela me donne envie de vous faire quelques confidences…

Septembre a toujours résonné en moi
comme le début d’un nouveau cycle : je suis née, aînée d’une fratrie de
trois, un jeudi de septembre 1982, le jour même où le Minitel faisait son apparition dans les foyers français : on peut donc dire que je suis
née sous les auspices de la communication et ceux qui me connaissent
dans la vie réelle savent à quel point cela me correspond bien !!!
Quelques années plus tard, 5 pour être précise, je ferai, début septembre, ma première rentrée sur les bancs de l’école : ma maman n’était pas pressée de m’y envoyer et il faut avouer que je ne serai pas très assidue cette première année de scolarisation… L’année suivante, ma jeune et jolie maman, qui ignorait tout de la possibilité de scolariser ses enfants à domicile, se résoudra à m’y emmener quotidiennement pour mon année de grande, en CP. Maman, toi qui nous soutiens dans notre décision de ne pas scolariser nos enfants, aurais-tu aimé nous garder à la maison ? Peut-être sans le savoir as-tu instillé en moi les prémisses de ce choix que nous avons fait pour nos enfants : MERCI Maman !!!
Quelques années plus tard, je ferai le choix d’apprendre le métier d’enseignante : en septembre 2003, la bague fraîchement passée au doigt par mon Amoureux (je vous en dis plus très vite !), après 3 années de fac de Lettres Classiques et ma Licence en poche, je ferai (en parallèle de mon Master) ma rentrée en deuxième année d’IUFM ; je venais d’obtenir le concours de professeur de Lettres Classiques en candidate libre. Merci à vous, Cher Professeur de Latin de l’université dont je tairai le nom, qui avait cru en moi et m’avait poussée à tenter ce concours pour me permettre d’être enfin rémunérée et d’en finir avec tous ces petits boulots pour financer mes études !!!
Je suis donc passée du statut d’écolière, à celui de collégienne, puis de lycéenne et d’étudiante pour aller direct à la case enseignante (mais sans toucher 20.000 francs !) : on peut donc dire que je n’ai jamais quitté les bancs de l’école, le comble pour une maman qui décidera en septembre 2010 de ne pas y inscrire son fils de 3 ans et demi !!!
Le mois de septembre a donc toujours été pour moi celui de la rentrée et je l’ai chaque année attendu avec une impatience grandissante : j’aimais cette journée passée en famille à choisir nos fournitures scolaires, l’odeur des cahiers neufs (que j’aime toujours autant !), le choix de la tenue de rentrée, la découverte du ou des nouveaux enseignants qui allaient accompagner mon année, la surprise de l’emploi du temps dont le professeur principal prenait bien soin de retarder l’annonce tant attendue (!), l’exaltation de ce nouveau départ qui me galvanisait !!!
Et, malgré mon statut désormais de maman IEF au foyer, cette exaltation de début d’année est toujours la même ; je peux même vous avouer que le premier janvier, que nous ne célébrons pas au demeurant, ne me fait ni chaud ni froid tant mon année à moi semble commencer en septembre à chaque fois !!!
Ce mois de septembre 2017 ne fait donc pas exception à la règle et me voilà dans les starting blocks habituels ! Depuis plusieurs mois semaines jours, je réfléchis, aménage, prévois, cogite… Mon cerveau est en ébullition !!! Je vous en dis plus bientôt !!!